DERNIERE MINUTE

Le sud-est de l'Espagne frappé par des inondations exceptionnelles

Le sud-est de l'Espagne frappé par des inondations exceptionnelles
Taille du texte Aa Aa

Toute la nuit, les pompiers ont arpenté les rues d'Orihuela, dans le sud-est de l'Espagne, pour secourir les résidents bloqués chez eux. Depuis deux jours, les provinces de Valence, d'Alicante et de Murcie sont touchées par des inondations exceptionnelles, provoquées par de violents orages et des pluies torrentielles.

Deux personnes, âgées de 61 et 51 ans, ont été retrouvées mortes, jeudi, à l'intérieur de leur véhicule, emporté par les flots. Près de 80 communes restent en alerte rouge ce vendredi. Il s'agit des pires inondations qu'ait connu la région en près d'un siècle, comme l'explique Jorge Rodriguez, le maire d'Ontinyent, l'une des communes touchées.

" C'est une situation inédite pour nous, raconte-t-il. Les relevés météorologiques dont nous disposons remontent à plus de 100 ans, et ils montrent qu'il s'agit des plus grosses intempéries dans cette ville depuis 100 ans. Cela entraîne des situations très compliquées."

Il s'agit des plus grosses inondations dans notre ville depuis 100 ans.
Jorge Rodriguez
maire d'Ontinyent,

Dans la nuit de mercredi à jeudi, il y a plu l'équivalent de 100 litres d'eau au mètre carré en à peine six heures de temps. Des pluies d'une rare intensité, qui ont surpris les habitants au petit matin. "Il y avait de l'eau dans les rues, et quand on l'a remarqué, l'eau nous arrivait déjà à la taille. On ne pouvait pas sortir de la maison", raconte une femme, interviewée par la chaîne espagnole TVE.

Dans les communes touchées, les dégâts matériels sont considérables. Certains habitants ont tout perdu, comme cette femme, qui n'a pas eu le temps de récupérer quelques affaires au moment de l'évacuation : " _Il y avait de l'eau partout et toutes nos affaires étaient à l'étage, nous ne pouvions rien prendre _", explique-t-elle.

Les intempéries devraient se poursuivre ce vendredi. Dans les régions de Murcie et de Valence, les écoles et les collèges restent donc fermés. Les autorités conseillent aux habitants de rester chez eux, et de ne pas prendre la route.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.