DERNIERE MINUTE

Grève massive à la RATP, circulation très compliquée dans Paris

Porte close à la station de métro République, Paris, le 13/09/2019
Porte close à la station de métro République, Paris, le 13/09/2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Christian Hartmann
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En France, cela avait annoncée, et cela s'est confirmé : difficile de circuler dans la capitale ce vendredi.

Très peu de métros et de RER, en raison d'une grève des employés de la RATP, la régie des transports parisiens.

Ils protestent contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Une réforme qui vise à mettre fin aux 42 régimes existants pour instaurer un régime unique par points.

Réunis à l'appel de plusieurs syndicats, dont les trois organisations représentatives Unsa, CGT et CFE-CGC, plusieurs centaines d'agents se sont rassemblés le matin devant le siège de la RATP, où les leaders syndicaux ont salué une "réussite".

Il n'y a pas de privilèges à la RATP, contrairement à ce que disent les médias. Nous, on a un régime particulier de retraite qui nous permet de partir un tout petit peu plus tôt. Mais en fait, ce régime de retraite, ce n'est ni plus ni moins qu'une compensation aux pénibilités que vivent chaque jour les salariés de la RATP pour assurer leur mission de service public.
Jean-Christophe Delprat
employé de la RATP

Système D pour circuler

Cette grève a entrainé de grosses difficultés de circulation dans toute la région parisienne.

Il y a ceux qui n'avaient d'autres choix que de prendre leur voiture, avec parfois un système de covoiturage, et surtout une bonne dose de patience, ceux qui ont circulé à pied, ceux qui ont opté pour les vélos ou les trottinettes.

Les taxis et les VTC ont également été pris d'assaut.

Ce n'est que la première grève du fait de cette réforme des retraites annoncée. Lundi, les avocats, les docteurs, les infirmières et les pilotes de ligne suivront. Il y aura ensuite, le 21 et le 24 septembre, d'une manifestation à l'appel des syndicats FO et CGT, contre cette réforme des retraites.
Guillaume Desjardins
euronews
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.