EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

A Lunéville, l'hommage aux soldats américains tués, et à ceux qui les ont trouvés

A Lunéville, l'hommage aux soldats américains tués, et à ceux qui les ont trouvés
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Lunéville, l'hommage aux soldats américains tués, et à ceux qui les ont trouvés : une stèle a été érigée dans la forêt de Parroy, où 400 soldats américains ont perdu la vie pendant la bataille de Lorraine. Deux habitants ont passé leur vie à fouiller la forêt, et ont rendu les corps aux familles.

PUBLICITÉ

 C'est dans une jeep de la seconde guerre mondiale que nous allons rendre hommage à un père, un oncle, un grand-père, mort loin des Etats-Unis pour sauver l'Europe du joug nazi : une trentaine de famille américaines ont fait le déplacement ce week-end dans le nord-est de la France, en Lorraine, à Lunéville. pour rendre hommage à ces héros oubliés. Des jeunes hommes, qui ont perdu la vie dans la forêt de Parroy, en 1944.

Des soldats dont on a retrouvé les corps, et cette découverte, on la doit à Philippe Sugg, et son ami Gérard Louis. Depuis l'âge de 10 ans, les deux copains sillonnent la forêt, ils ont retrouvé plus de 25000 objets des deux guerres mondiales du XXe siècle, et 43 corps .

Ce week-end, l'Amérique les a décoré pour leur travail de recherche, d'une récompense civile très rare, qui rappelle aussi une bataille oubliée.

 Parmi les soldats à qui cette stèle rend hommage au coeur de la forêt, il y a Clayton Hellums. Quand Clayton Hellums est recruté, il vit avec sa famille dans une petite ferme du nord du Mississippi. Au printemps 43, basé dans l’Indiana, il rencontre Martha sa future fiancée. Elle a 18 ans, lui 27. A Noël ils se fiancent, et en janvier 1944 il embarque pour préparer le D-Day, direction l’Angleterre. Il sait qu’il ne reviendra pas vivant de cette guerre. Il meurt le 9 octobre 44. Le 9 octobre 2010, exactement 66 ans après sa mort, il est enterré aux Etats Unis avec les honneurs militaires.

 Ses restes sont retrouvés en 2003, et ce n’est qu’en 2006 que le lien est fait avec les descendants américains de Clayton. 

 Cette année marque le 75e anniversaire de la libération de nombreuses villes de France, en 1944. Mais il faudra d'autres batailles sanglantes contre les soldats du IIIe reich, pour que le 8 mai 45, la Seconde Guerre mondiale prenne fin en Europe, grâce au sacrifice des 400 Américains tués dans la forêt de Parroy.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements