Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Inde bannit le plastique à usage unique du pays

L'Inde bannit le plastique à usage unique du pays
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est un changement radical qui va s'opérer en Inde !

A partir du 2 octobre prochain, le pays interdira définitivement plusieurs plastiques à usage unique, tels que les sacs, les pailles ou encore les gobelets. Considérée comme une révolution écologique, cette nouvelle mesure pose tout de même un problème majeur : que va-t-il advenir de l'industrie du plastique? Pour Bijendra Singh, un ouvrier travaillant dans l'industrie du plastique c'est toute sa famille qui va souffrir de cette décision gouvernementale :

Nous avons beaucoup de problèmes. Depuis que j'ai entendu l'annonce, je suis inquiet et je me demande ce que je vais devenir. J'ai déjà vécu plus de la moitié de ma vie.... Que vais-je faire après ? J'espère toujours que le gouvernement fera une annonce pour redémarrer les usines et je viens tous les jours avec cet espoir. Il n'y a pas de travail depuis un mois. Je dois payer les frais de scolarité de mes enfants et les autres dépenses de ma famille. C'est un grave problème pour nous.

Le pays fait partie des plus gros pollueurs au monde. Mais si l'Inde tend à devenir plus respectueuse de l'environnement, les écologistes rappellent au gouvernement qu'avant d'interdire l'usage du plastique il aurait été bon de disposer d'un système de gestion des déchets... En effet, à l'heure actuelle, le pays se débarrasse du plastique dans des décharges à ciel ouvert !

Cette décision politique du gouvernement indien peut donc être saluée, mais doit tout de même être nuancée. Bien que le plastique soit prochainement prohibé, comment ce dernier va-t-il être géré ? Et que va-t-il advenir des ouvriers œuvrant dans le secteur du plastique ? Voici des questions auxquelles le gouvernement ne semble pas encore avoir trouvé de réponse.