Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Ouragan Lorenzo : les recherches continuent pour retrouver 10 marins portés disparus

Radeau de sauvetage pris en photo par la Marine nationale française, le 28 septembre 2019
Radeau de sauvetage pris en photo par la Marine nationale française, le 28 septembre 2019 -
Tous droits réservés
AFP Photo/Compte Twitter officiel de la Marine nationale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les recherches se sont poursuivies lundi au milieu de l'Atlantique pour retrouver 10 marins portés disparus depuis que le Bourbon Rhode, leur bateau battant pavillon luxembourgeois, a coulé samedi à proximité de l'ouragan Lorenzo, alors de catégorie 4. Un corps sans vie avait été retrouvé dimanche. La veille, trois marins avaient été découverts sains et saufs dans un radeau de sauvetage.

Ce lundi, un Hercule C130 des gardes-côtes américains a participé aux opérations de recherche, coordonnées par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Antilles-Guyane. Un aéronef américain du National hurricane center, chargé de surveiller l'ouragan Lorenzo - redescendu depuis en catégorie 2 -, a également été mobilisé. C'est notamment lui qui a repéré le corps du marin.

Mais l'ouragan se déplaçant vers le nord, il ne peut plus désormais travailler pour le Cross. Au total, cinq navires de commerce sont engagés dans les recherches. Le Cross va donc devoir gérer le renouvellement de ces navires, qui doivent pouvoir continuer leur route, et ne pas être entravés trop longtemps dans leur mission de livraison.

Le remorqueur Bourbon Rhode et ses 14 membres d'équipage, en majorité Ukrainiens, avait fait part jeudi d'une "voie d'eau dans la partie arrière" alors qu'il se trouvait à 1 200 milles nautiques (2 222 km) de la Martinique et à 60 milles (111 km) au sud-sud-est de l’œil de l'ouragan Lorenzo, avait indiqué jeudi soir son propriétaire, le groupe français Bourbon, entreprise de services maritimes pour l'industrie pétrolière.

Le navire a finalement coulé samedi, dans une mer très agitée et par une faible visibilité, alors qu'un vraquier battant pavillon des Iles Marshall avait été dérouté pour lui porter assistance, et qu'une frégate de surveillance de la marine nationale française le "Ventôse" et son hélicoptère de type "Panther", étaient partis de Martinique.

Le gouvernement luxembourgeois a indiqué dimanche avoir prévenu les cinq pays d'où sont originaires les 14 marins : Ukraine, Russie, Croatie, Philippines et Afrique du Sud. Kiev a confirmé lundi qu'"environ 10" de ces marins sont Ukrainiens.

Pour le moment, seuls trois membres d'équipage, dont les nationalités n'ont pas été précisées, ont été retrouvés sains et saufs.

Ils ont été retrouvés samedi à bord d'un radeau de sauvetage par des équipes de secours, après avoir été repérés par un Falcon 50 de la Marine nationale française, spécialement équipé pour ces missions.

Mais dimanche, l'un des marins, dont la nationalité n'a pas été communiquée, a été retrouvé mort, a annoncé lundi Bourbon. Son corps "a été repéré par un des avions participant aux recherches et a pu être récupéré par l'un des cinq navires venus porter assistance". Son identité n'a pas été divulguée, à la demande de la famille, a précisé le groupe de services à l'industrie pétrolière.

L'ouragan Lorenzo va perdre de son intensité en se dirigeant vers l'Irlande

Ce 30 septembre, Météo France, relayant des données de l'Institut portugais de la mer et de l'atmosphère (IPMA), avait indiqué que l'ouragan Lorenzo était classé en catégorie 2 de l'échelle Saffir-Simpson et se dirigeait vers le sud-ouest des Açores, an ajoutant qu'il allait s'essouffler progressivement. Mais les services météorologiques portugais prévoient toutefois des rafales jusqu'à 200 km/h sur les îles occidentales de l'archipel des Açores. La mer sera également très formée avec des vagues d'une hauteur significative de 10 à 15 m.

Lorenzo devrait ensuite continuer sa route vers les îles britanniques, en perdant de son intensité. Après avoir évolué en tempête, il touchera l'Irlande entre jeudi et vendredi.