DERNIERE MINUTE

Carola Rackete demande à l'Union européenne d'en faire plus pour les migrants

Carola Rackete demande à l'Union européenne d'en faire plus pour les migrants
Tous droits réservés
REUTERS/Albert Gea
Taille du texte Aa Aa

En l'espace de quelques semaines, Carola Rackete est devenue un symbole, celle qui a mis l'Union européenne au pied du mur, en s'opposant à son système migratoire pour sauver des vies.

Devant les eurodéputés à Bruxelles, la capitaine du Sea Watch 3 a demandé à l'UE d'en faire plus pour les migrants en mer Méditerranée : "Il faut voir cela comme un problème européen, qui nécessite une solution européenne. Ce n'est pas une question d'individus, c'est un problème systématique."

La jeune femme a été longuement applaudie par la Commission des libertés civiles, à l'exception des députés d'extrême droite, qui ont multiplié les critiques à son encontre.

Carola Rackete avait attiré l'attention du monde entier en juin dernier, lorsqu'elle avait été arrêtée après avoir forcé l'entrée du Sea-Watch 3 dans le port de Lampedusa, malgré l'interdiction italienne. Le navire humanitaire était resté 17 jours en mer, avec une quarantaine de rescapés à son bord.

L'Allemande de 31 ans est toujours sous le coup d'une enquête en Italie pour "aide à l'immigration clandestine". A l'époque, l'ancien ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, s'en était vivement pris à la jeune femme et à l'organisation humanitaire .

A Bruxelles mercredi, de nombreuses personnes étaient venues apporter leur soutien à Carola Rackete. Les associations sont plus optimistes depuis le changement de gouvernement en Italie. Mais pour la capitaine, il est nécessaire de mettre fin à la criminalisation des humanitaires en mer Méditerranée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.