Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Au Portugal, l'optimisme des socialistes à deux jours des législatives

Au Portugal, l'optimisme des socialistes à deux jours des législatives
Tous droits réservés
رويترز
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il a mené sa campagne le sourire aux lèvres et pour cause… Antonio Costa, le Premier ministre sortant du Portugal, est donné grand favori. À en croire les sondages, son parti socialiste remporta dimanche entre 36 et 38 % des voix. Son atout : un bilan économique solide, avec la sortie de l'austérité et la relance de la croissance.

L'opposition de centre-droit a resserré l'écart abyssal du début de campagne mais reste loin derrière, avec environ 28 % des intentions de vote. Pour son chef, Rui Rio, le défi consiste avant tout à limiter la chute.

Quels partenaires ?

Mais alors, sur qui s'appuierait le socialiste Costa pour constituer une majorité ? Après quatre ans de compromis et de frictions, le renouvellement de l'alliance avec la gauche radicale ne va pas de soi. D'autant qu'avec 10 % des intentions de vote, le Bloc de gauche de Catarina Martins aspire à voler de ses propres ailes.

Les communistes, quatrièmes dans les sondages, seront peut-être plus enclins à rééditer l'expérience, sans former une coalition, mais en soutenant un gouvernement minoritaire, comme précédemment.

En queue de peloton, les chrétiens-démocrates ont été les premiers à clore leur campagne ce vendredi pour rendre hommage à un des leurs décédé jeudi, Dogo Freitas do Amaral, un des fondateurs de la démocratie portugaise.

Ils risquent fort d'être devancés par le parti animaliste. Le PAN avait décroché un siège au parlement il y a quatre ans. Il en obtiendrait trois ou quatre de plus ce dimanche.