Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Législatives au Portugal : Antonio Costa, un tacticien rassembleur

Législatives au Portugal : Antonio Costa, un tacticien rassembleur
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Depuis son entrée en politique dans les années 90, Antonio Costa s'est forgé une réputation d'habile tacticien à l'optimisme tenace. Il y a quatre ans, il fit sensation en forgeant une alliance inédite avec la gauche radicale, son sésame pour le pouvoir.

« La perte de la majorité par la coalition sortante constitue un nouveau cadre politique, fruit de la soif de changement », déclairait-il dans le sillage des élections.

Message alors reçu par le chef de file des communistes et la dirigeante du Bloc de gauche. En recevant le soutien de ces deux partis, sans pour autant former une coalition, Antonio Costa allait barrer la route aux conservateurs, pourtant arrivés premiers aux législatives. Et malgré le scepticisme et les railleries de ses opposants, le leader socialiste a su faire durer cette alliance jusqu'à aujourd'hui.

Acte symbolique, Antonio Costa fit adopter le premier budget soutenu par la gauche de la gauche. Un modèle de coopération unique en Europe, que les socialistes espagnols auront tenté en vain de reproduire.

Pour autant, cette alliance n'aura pas été un long fleuve tranquille. En 2017, alors que le Portugal connaissait les pires feux de forêt de son histoire, le gouvernement fut critiqué pour sa gestion des incendies. Et le vol d'une importante quantité de matériel de guerre en juin 2017 dans un dépôt de l'armée continue aujourd'hui encore d'alimenter les critiques de l'opposition.

Depuis la crise de la dette et la cure d'austérité imposée par les créanciers, l'économie portugaise a remonté la pente et le gouvernement a choisi d'augmenter les salaires de la fonction publique et les retraites, soumis précédemment à des coupes sévères. Une embellie qui a contribué à la victoire des socialistes d'Antonio Costa aux élections européennes de mai dernier. Pour cet amateur de puzzles, ancien ministre, vice-président du Parlement européen et maire de Lisbonne, la patience en politique est, semble-t-il, la première des vertus.