DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : deuxième jour de colère en Catalogne

euronews_icons_loading
Espagne : deuxième jour de colère en Catalogne
Tous droits réservés  REUTERS/Rafael Marchante
Taille du texte Aa Aa

La Catalogne ne décolère pas après la condamnation de politiciens indépendantistes à de lourdes peines de prison, des milliers de militants séparatistes sont encore une fois descendus dans la rue.

Bloquant l'une principale artères Barcelone, la Gran Via où des affrontements ont éclaté en fin de journée lorsque la police a tenté de disperser les manifestants.

Plusieurs routes étaient coupées à travers la région, à Gérone, bastion indépendantiste, l'autoroute AP-7 qui relie Barcelone à la France, était bloquée. La police a chargé à plusieurs reprises pour repousser les militants.

Aéroport bloqué

Les actions coup de poing continuent. Environ 10.000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur espagnol, ont bloqué jusque tard dans la nuit les accès de l’aéroport. Pres de 50 vols ont été annulés, après la centaine de la veille.

131 personnes blessées

Les heurts avec les forces de l'ordre ont fait plus d'une centaine de blessés et un manifestant a été grièvement touché à l’œil. La police a signalé plusieurs arrestations.

Le ministère de l'Intérieur espagnol enquête désormais pour savoir qui est derrière "Tsunami Democràtic", la mystérieuse organisation qui appelle à manifester.

Des marches de protestation sont prévues au moins jusqu'à vendredi, jour de "grève générale" et de manifestation de masse à Barcelone.