DERNIERE MINUTE

Catalogne : les manifestants indépendantistes tentent de bloquer l'aéroport de Barcelone

Catalogne : les manifestants indépendantistes tentent de bloquer l'aéroport de Barcelone
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les manifestants indépendantistes ont tenté d'occuper l'aéroport, après la condamnation d'indépendantistes catalans à des peines de prison. Les heurts avec la police ont fait au moins plusieurs dizaines de blessés.

L'aéroport de Barcelone pris d'assaut par des centaines d'indépendantistes catalans, la charge de la police antiémeutes... En quelques heures, la colère s'est réveillée dans Barcelone.

En réalité, elle n'avait jamais vraiment été mise en sommeil. Il suffisait en tout cas d'une étincelle...

Quelques minutes seulement après l'annonce de la condamnation de dirigeants indépendantistes à des peines de prison allant de 9 à 13 ans, les manifestants sont descendus par milliers dans les rues de Barcelone...

Des centaines d'autres ont tenté d'occuper l'aéroport de la capitale catalane, pour s'insurger contre une décision de justice perçue comme une "vengeance".

Cette décision avait pourtant été anticipée. Cela faisait des semaines que les séparatistes se préparaient. Les forces de police aussi.

A l'aéroport, la police antiémeutes a chargé à plusieurs reprises des militants tentant de pénétrer dans le terminal et jetant pierres et poubelles, a constaté l'AFP.

La police a arrêté un manifestant, et 75 personnes ont été blessées, selon les services d'urgence de l'aéroport, qui n'ont pas précisé la gravité de ces blessures.

"Libertat"

Un peu plus tôt dans la journée, le cortège était parti dans le calme. Un seul cri résonnait dans les rues de Barcelone : "Libertat!". Un appel à libérer les "prisonniers politiques".

"Le sentiment d'un peuple ne va pas se plier devant la répression et chaque action antidémocratique menée contre les idéaux de millions et de millions de personnes ne fera fait que renforcer ce sentiment, la répression ne le fera pas taire", expliquait cette manifestante.

Sur Twitter, le mouvement "Tsunami démocratique" a annoncé de nouvelles actions ce mardi, avant une grève générale annoncée pour vendredi.

Des tensions relancées en Catalogne, à un mois seulement de nouvelles élections législatives qui se tiennent en Espagne.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.