EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Après un camouflet, E.Macron propose Thierry Breton comme commissaire européen

Après un camouflet, E.Macron propose Thierry Breton comme commissaire européen
Tous droits réservés 
Par Laura BerliozEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Thierry Breton est le nouveau candidat d'Emmanuel Macron au poste de commissaire européen. Une proposition qui intervient 15 jours après le rejet de Sylvie Goulard par les eurodéputés. Le PDG du groupe Atos va devoir les convaincre et prépare déjà son audition.

PUBLICITÉ

Son nom a été dévoilé ce jeudi matin. Emmanuel Macron propose Thierry Breton, PDG du groupe Atos, comme nouveau commissaire européen. Un poste pour lequel il coche de nombreuses cases.

Thierry Breton ou un profil qui mêle les secteur public et politique et privé.
Ministre de l'Economie sous Jacques Chirac entre 2005 et 2007, avec tutelle sur l'industrie, Breton a été PDG de grands groupes industriels et du secteur de la défense comme Thomson mais s'est surtout fait connaitre comme sauveur d'entreprises après la privatisation de France Télécom.

En revanche, choisir un grand patron comme candidat à la Commission accroît les risques de conflits d'intérêts. D'autant que le groupe Atos est un fournisseur de services informatiques de l'Union européenne. Pour accéder à ce poste, l'ancien ministre de Jacques Chirac doit convaincre des eurodéputés particulièrement soucieux de transparence.

Ils ont justement rejeté il y a 15 jours la candidature de Sylvie Goulard, premier nom proposé par Emmanuel Macron. Un véritable camouflet pour le chef de l'état qui avait surtout pour enjeu de conserver le vaste portefeuille obtenu pour le Commissaire français. Ce dernier ne change pas et englobe entre autres la Politique industrielle, le Renforcement du marché intérieur ou encore le Numérique. S'il maîtrise bien ces domaines Thierry Breton assure se préparer déjà à l'audition devant les eurodéputés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris dit "Bye Bye" aux trottinettes électriques en libre-service

Le virage à droite et le recul des Verts signifient-ils la fin du Pacte vert ?

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates