DERNIERE MINUTE

Un vaisseau de l'US Air Force a passé deux ans en orbite

Un vaisseau de l'US Air Force a passé deux ans en orbite
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ni vu, ni connu. Le X-37B, un vaisseau spatial sans pilote de l'armée de l'Air des Etats-Unis, s'est posé ce dimanche sur le tarmac du centre spatial Kennedy, en Floride, après avoir passé 780 jours en orbite autour de notre planète. L'engin, mis au point par Boeing, a battu son précédent record de 717 jours dans l'espace établi en mai 2017. Ce programme est piloté par le Pentagone, qui a fait de l'espace son nouvel horizon.

Le programme du X-37B est enveloppé d'un voile de secrets. Mais depuis l’officialisation, en août dernier, par l'administration Trump d'un commandement militaire spatial visant à créer une "armée de l'Espace", la mission de ce drone spatial devient plus concrète. "Le ciel n’est plus la limite de l’US Air Force, et si le Congrès l’approuve, ni pour l'US Space Force" a ainsi expliqué David L. Goldfein, Le chef d’état-major de l’armée de l’air

Le X-37B est une navette de 9m de long servant probablement de banc d'essais pour valider certaines technologies. A terme, de tels engins pourraient être employés pour des opérations d'écoutes, d'interceptions ou de destruction de satellites ennemis.

Dans les faits, et quelque peu évasive, l'armée américaine a indiqué dans un communiqué que l'objectif du X-37B était "de démontrer l'importance d'un vaisseau réutilisable" dans un "environnement spatial de longue durée". "Chacune de ses missions fait progresser les capacités spatiales de notre pays" a expliqué ainsi Barbara Barrett, ministre adjointe de la Défense chargée de l’armée de l’air.

En effet, avec son vol de 780 jours, le X-37B bouclait sa cinquième mission, depuis son lancement le 7 septembre 2017 par une fusée Falcon 9 de SpaceX. En tout et pour tout, les deux prototypes de drone spécial américain auront passé 2 865 jours dans l'espace depuis le premier lancement en 2006. Une sixième mission est prévue dans le courant de l'année 2020.

Emboîtant le pas des Etats-Unis, la France a également lancé son commandement de l'Espace. Depuis le 1er septembre, cette unité, dotée de plus 200 personnes, a pris ses quartiers à Toulouse dans le sud de l'Hexagone. La ministre française des Armées, Florence Parly, avait alors expliqué que "l’Armée de l’air deviendra à terme l’Armée de l’air et de l’espace". Plus de quatre milliards d'euros seront ainsi alloués pour le spatial militaire d'ici à 2025.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.