DERNIERE MINUTE

Fin du retrait des forces kurdes du Nord de la Syrie

Fin du retrait des forces kurdes du Nord de la Syrie
Tous droits réservés
REUTERS/Kemal Aslan
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Russie a annoncé mardi la fin du retrait des forces kurdes du Nord de la Syrie à la frontière turque. Selon les termes d’un accord conclu par les présidents russe Vladimir Poutine et turc Recep Tayyip Erdogan, la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) avait jusqu’à mardi 16 heures pour se retirer de ses positions frontalières de la Turquie. La prochaine étape du plan prévoit que les forces russes et turques patrouillent de manière conjointe sur une bande de terre de 10 km côté syrien de la frontière.

"Nous nous efforçons d'achever le plus rapidement possible ce processus que nous menons dans le cadre de l'opération Printemps de Paix. L'accord de 120 heures que nous avons conclu avec les États-Unis et l'accord de 120 heures que nous avons conclu avec la Russie sont terminés. Nous aurons des entretiens avec la Russie. Nous avons aussi des pourparlers avec l'Occident", a déclaré le président turc Recep Tayip Erdogan.

Malgré ce retrait, des images du réseau Kurdistan24 montrent une attaque visant un véhicule militaire russe près de la frontière turque. Le président syrien Bachar al-Assad - proche allié de Moscou - affirme avoir établi 84 avant-postes frontaliers à la frontière syro-turque.

Il participera ce mardi à ce nouveau round de discussions à Genève sous l'égide de l'ONU pour tenter de trouver une solution au conflit en Syrie. Pour la première fois en huit ans de guerre, le gouvernement syrien et l'opposition seront à la même table des négociations.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.