DERNIERE MINUTE

L’UE observe la situation palestinienne

L’UE observe la situation palestinienne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est peut-être un pas de plus vers la tenue d'élections dans les territoires palestiniens. Le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, se dit prêt à participer au scrutin. Ce choix pourrait annoncer une désescalade des tensions entre les responsables. Le Premier ministre souligne tout de même encore un obstacle. "Israël doit donner son accord pour que Jérusalem puisse participer" aux élections, explique Mohammed Shtayyeh. Malgré de nombreuses résolutions de l'ONU, Israël considère l'ensemble de la ville de Jérusalem comme sa capitale. Pour sa part, le coordinateur spécial des Nations Unies dans la région souligne que le conflit continue d'alimenter en grande partie l'instabilité et l'extrémisme. "L'occupation se poursuit et il n'y a eu aucun progrès sur la mise en place d'une solution négociée à deux Etats. C'est une tragédie multigénérationnelle ", explique Nickolay Mladenov. L'Autorité palestinienne dirige actuellement 40% de la Cisjordanie, le reste de la région est sous le contrôle israélien. Le dernier scrutin dans les territoires palestiniens remonte à 2006.

Brèves de Bruxelles :

  • Feu vert pour deux navires humanitaires

Deux navires humanitaires sont autorisés à accoster dans le port italien de Pozzallo. Les 194 migrants secourus en mer pourront ainsi être débarqués quelques jours après leur sauvetage. Ces demandeurs d’asile seront ensuite accueillis par la France, l'Allemagne et l'Italie comme convenu dans le cadre d'un compromis conclu en septembre entre les trois pays et Malte.

  • L’Espagne insiste auprès de la Belgique

L'Espagne se dit prête à prendre des mesures si la Belgique refuse d'extrader Carles Puigdemont. Les avocats de l'ancien président catalan ont obtenu un report de l'audience, prévue désormais le 16 décembre. La justice espagnole a émis un troisième mandat d'arrêt européen à l'encontre de Carles Puigdemont. Les deux premières procédures n'avaient pas abouti.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.