L'Iran s'enflamme sur le prix de l'essence

L'Iran s'enflamme sur le prix de l'essence
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au deuxième jour de manifestations, une personne a été tuée à Sirjan, dans le centre du pays. La contestation s'étend à de nouvelles villes.

PUBLICITÉ

Le mouvement de protestation en Iran prend de l'ampleur. Au lendemain de l'annonce d'une hausse du prix de l'essence, les manifestations se sont étendues à de nouvelles villes. A Téhéran, certains conducteurs ont éteint leur moteur au milieu de la route, provoquant des embouteillages. La police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Une personne a été tuée et plusieurs civils ont été blessés à Sirjan, dans le centre du pays. A Kermanshah, dans le sud, des individus armés ont blessé plusieurs personnes en leur tirant dessus, selon le site Internet de la télévision d'État.

Le gouvernement iranien a annoncé une hausse d'au moins 50 % du prix du carburant. Il explique que l'argent sera distribué aux plus modestes. Ces manifestations interviennent à trois des législatives.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Géorgie, une procession pour la pureté de la famille en réaction à la journée contre l'homophobie

Salomé Zourabichvili : "Il n'y a pas de tentation de retour dans le giron russe en Géorgie"

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats