DERNIERE MINUTE

Dernier hommage à Raymond Poulidor

Dernier hommage à Raymond Poulidor
Taille du texte Aa Aa

Ils étaient plus d'un millier dans le village limousin de Saint-Léonard-de-Noblat, ce mardi, pour rendre un dernier hommage à Raymond Poulidor, décédé à l'âge de 83 ans. Une grande photo de "Poupou", tout sourire sur son vélo, surplombait l'entrée de la collégiale.

L'émotion a étreint l'assistance avec le message du petit-fils de Poulidor, le champion du monde de cyclo-cross et prometteur Mathieu van der Poel, trop ému pour lire lui-même. "Ça me fait mal de savoir que tu ne seras plus jamais là pour me voir courir (...) Tu es mon plus grand champion", a lu pour lui sa mère.

Ce qui me frappe le plus, c'est sa longévité - il a été professionnel pendant 18 ans, ce qui est assez extraordinaire - sa constance, sa ténacité et sa connaissance de la science des courses. Parce que contrairement à ce que les gens pourraient dire, il était très bon tactiquement, contrairement à ce que j'ai lu. Et bien sûr, il avait beaucoup d'expérience. Il était calme, il avait du bon sens, il venait de la campagne comme moi, alors nous nous entendions très bien parce que nous avions la même philosophie de vie.
Bernard Thévenet
Vainqueur du Tour de France 1975
Poulidor était un mythe, il était incroyable. Il était gentil, il n'y avait pas de jalousie, pas d'agressivité, il était exceptionnel.
Lucien Aimar
Vainqueur du Tour de France 1966

Outre son palmarès exceptionnel, huit fois sur le podium final du Tour sans n'avoir jamais porté une seule fois le maillot jaune, "Poupou" jouissait d'une immense popularité par son humilité et sa simplicité qui le rendaient encore plus grand. Daniel Mangeas, "speaker" officiel du Tour pendant quatre décennies, a rappelé la glorieuse carrière de "Poupou": 189 victoires, et quelques combats mythiques, comme avec Jacques Anquetil dans le Puy de Dôme, qui classa le Tour 1964 parmi les plus grands.

Eric Gaillard | REUTERS
Raymond Poulidor sur le parcours du Tour de France en 2013Eric Gaillard | REUTERS

A la fin de la cérémonie, les admirateurs ont pu pendant une petite heure défiler et se recueillir devant le cercueil, près duquel restaient assis, émus, une brochette de champions dont Bernard Thévenet, Bernard Hinault, Lucien Aimar, André Darrigade, Marc Madiot. Puis le cercueil, encore sous les applaudissements et au son de l'accordéon, est ressorti pour une lente traversée en voiture de Saint-Léonard.

Un hommage sera aussi rendu à l'occasion du passage du Tour de France 2020 à Saint-Léonard, le 9 juillet lors de la 12e étape. Le Tour était déjà passé deux fois dans le village, en 2004 pour un départ d'étape puis en 2016 pour les 80 ans de Poulidor.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.