DERNIERE MINUTE

Washington ne considère plus comme illégales les colonies de l’Etat hébreu

Washington ne considère plus comme illégales les colonies de l’Etat hébreu
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis ne considèrent plus comme illégales les colonies de l’Etat hébreu en Cisjordanie occupée. Décision spectaculaire de l’administration Trump qui rompt avec la tradition diplomatique américaine.

Nouveau coup de canif asséné par l’administration Trump au consensus international dans le conflit israélo-palestinien. Après avoir reconnu de façon unilatérale Jérusalem comme capitale d'Israël, les Etats-Unis annoncent ne plus considérer comme illégales les colonies de l'Etat hébreu en Cisjordanie occupée. Pour Washington, Israël et l’Autorité palestinienne doivent trouver une solution ensemble.

"Il s'agit d'un problème politique complexe qui ne peut être résolu que par des négociations entre Israéliens et Palestiniens. Les États-Unis restent profondément déterminés à apporter leur aide pour faciliter la paix et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider cette cause", a dit Mike Pompeo.

La décision américaine pourrait être interprétée comme un nouveau coup de pouce à Benjamin Netanyahou. Le Premier ministre israélien a proposé d'annexer une partie des colonies de Cisjordanie occupée, au moment où les partis israéliens mènent de difficiles tractations pour former un gouvernement. Le négociateur palestinien dénonce pour sa part une décision « irresponsable ».

"Les Américains ferment les portes du droit international et ouvrent les portes de l'extrémisme, du terrorisme, de la violence, de la corruption et du sang. Ils obligent les gens à croire que le seul moyen de résoudre les problèmes consiste à recourir à la violence et non à des moyens pacifiques", a estimé Saeb Erekat.

Sur Twitter L’ex-ambassadeur des Etats-Unis en Israël a taclé l'actuel ambassadeur américain à Jérusalem David Friedman.

"Pourquoi gifler à nouveau les Palestiniens ? Pourquoi stimuler l'annexion au moment où Gantz tente de former un gouvernement? Cela porte les empreintes de Friedman", a écrit Martin Indyk.

De son côté, l'Union européenne a rappelé sa position "claire" et "inchangée" et réaffirmé que "toute activité de colonisation était illégale au regard du droit international.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.