DERNIERE MINUTE

Dormir dehors en solidarité avec les SDF à Madrid

Dormir dehors en solidarité avec les SDF à Madrid
Taille du texte Aa Aa

C'est l'heure du dîner à Madrid, mais ce que ces jeunes préparent n'est pas pour eux. Ce groupe d'une vingtaine de volontaires fait partie de l'association Bokatas qui livre de la nourriture cinq soirs par semaine à quelque 120 sans-abri. Parmi les donateurs de nourriture, des entreprises privées, des institutions ou encore des centres médicaux.

"Beaucoup de cas dépendent de circonstances extérieures à la personne. Il y a des divorces, des pertes d'emploi... Nous voyons des gens dans la rue qui ont des emplois. Avec un travail précaire et pas d'argent pour un logement," explique Esperanza Vera, présidente de l'association Bokatas.

Selon le dernier recensement officiel, depuis décembre dernier, Madrid comptait près de 2.800 sans-abri. Près de la moitié d'entre eux ont été victimes de crimes haineux. Leur situation les rend réticents à parler aux médias. Avec les volontaires, ils trouvent quelque chose de plus qu'une simple nourriture.

"Un phénomène d'exclusion sociale"

"Ce qui est beau, c'est la relation, le fait d'être ensemble et de nous accompagner le plus possible. Vivre dans la rue est un phénomène d'exclusion sociale et il existe un problème de solitude profonde", ajoute-t-elle.

Après leur travail, une fin de semaine spéciale attend les bénévoles. Des centaines de personnes ont adhéré à "The World Big Sleep Out", qui se tient en parallèle dans différentes parties du monde. Une nuit hors de chez soi dans la rue pour tenter de lever 45 millions d'euros et tenter de mettre fin à une situation désespérée dont certains ont réussi à sortir.

"J'ai passé vingt ans dans la rue. Et je pense que cette initiative est très importante parce qu'il y a beaucoup de gens dans la rue et je pense qu'il est possible de régler le problème avec l'aide des gouvernements et de beaucoup plus de gens", raconte Paco garcia, ex sans-abri.

A juste 5 degrés Celsius ils sont nombreux a avoir choisi de passer la nuit dehors.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.