DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grosse mobilisation prévue au 6ème jour de la grève, dans une France bloquée

euronews_icons_loading
Grosse mobilisation prévue au 6ème jour de la grève, dans une France bloquée
Taille du texte Aa Aa

C'est reparti pour un tour, en France ! En tout cas pour les manifestations dans la rue où les syndicats appellent à une nouvelle forte mobilisation ce mardi, après la pression réussie sur le gouvernement le 5 décembre dernier : entre 800 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, et 1 million, selon la CGT, s'étaient mobilisées contre la réforme des retraites. A Paris, le cortège de manifestants a démarré à la mi-journée à partir des Invalides.

Le secrétaire général de Force Ouvrière, Yves Veyrier, se montre très optimiste :

Je sais que la mobilisation va être forte, elle sera même plus forte que les 800 000 de la semaine dernière

Quant aux grèves, elles persistent pour leur sixième jour d'affilée dans différents secteurs. Les usagers les plus punis - ils le constatent déjà depuis les premières heures de la journée - sont les habitants de la région parisienne. A peine 20% des trains de banlieue circulent, un RER A sur deux et un RER B sur trois; 9 lignes de métro sont désertées. Seulement un quart des bus de la capitale roulent, au lieu de la moitié comme il était annoncé; plusieurs dépôts sont bloqués par des grévistes.

Le premier syndicat de la RATP, l'Unsa, fait un constat brutal par la voix de Thierry Babec :

La semaine est morte

La grève à la RATP a en effet été reconduite jusqu'à mercredi dans un premier temps, même parfois déjà jusqu'à vendredi.

Et que faire avec les enfants ?

Pour les passagers des TGV, le même problème subsiste dans tout le pays puisque seuls 20% peuvent sortir des gares. Sur le tarmac, il y a encore 25% de vols intérieurs en moins et 10% des vols moyen-courriers sont annulés chez Air France.

Et la galère a repris ce mardi pour les parents français car l'accueil des petits dans certaines écoles et crèches est perturbé. Environ 12% de salariés des établissements scolaires devaient faire grève. Ajoutons les internes en médecine qui entament ce mardi une grève illimitée dans les hôpitaux pour dénoncer une dégradation générale des soins. Et dans le secteur des carburants, la CGT entend mener des arrêts de production dans plusieurs raffineries.

Lourde responsabilité pour le chef du gouvernement

Le Premier ministre, Edouard Philippe, réussira-t-il à atténuer la grogne ? Rien n'est mois sûr... Il doit détailler et éclaircir certaines mesures de la réforme mercredi, mais il est attendu au tournant. Plusieurs syndicats veulent un renoncement du gouvernement, un point c'est tout ! au système à points des futures retraites, censé mettre sur la touche les 42 régimes actuellement existants.