"Euphorie, histoire d'un changement de système en Hongrie" au centre Robert Capa

"Euphorie, histoire d'un changement de système en Hongrie" au centre Robert Capa
Tous droits réservés capacenter.hu/András Bánkuti: Twilight
Tous droits réservés capacenter.hu/András Bánkuti: Twilight
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ces photos emblématiques du changement de régime en Hongrie sont rassemblées en une seule exposition au centre de photographie contemporaine Robert Capa de Budapest.

PUBLICITÉ

Démantèlement de la clôture à la frontière austro-hongroise, renversement de la statue d'un ancien ministre communiste à Budapest, manifestation anti-soviétique....

Ces photos emblématiques du changement de régime en Hongrie sont rassemblées en une seule exposition au centre de photographie contemporaine Robert Capa à Budapest.

Parmi les photos regroupées sous le titre "Euphorie, histoire d'un changement de système en Hongrie", celles d'András Szebeni lors de la manifestation du 23 octobre 1989. 30 ans après, le photographe est déçu. 

"De 1988, jusqu'à 92, peut-être 93, nous nous sommes sentis fantastiques, mais maintenant vous pouvez voir où nous sommes" explique-t-il se référant au régime actuel dirigé par Viktor Orban, "je pense que rien n'a vraiment changé".

Les obsèques populaires et nationales d'Imre Nagy en 1989, la révolution en Roumanie, mais aussi des scènes de la vie quotidienne et des récits de cette période offrent un panorama de cette période bouleversante.

"Il y a beaucoup de photos des événements publics de l'époque, mais en même temps il y a des photos et des parties complètes de l'exposition qui sont consacrées uniquement à la vie privée des gens et qui montrent la culture hongroise underground de l'époque" explique une des responsables de l'exposition Emese Mucsi.

Exemple avec cette photo d'une oeuvre d'un créateur de mode Tamás Király. 

L'exposition retrace aussi la crise de la sidérurgie dans le nord de la Hongrie qui a suivi, des années 89 à nos jours. Imre Benkő photographe dans l'usine d'Ozd témoigne :

"C'était une période de transition très spéciale et silencieuse. Ces personnes espéraient garder leur emploi, on pouvait entendre quelques opinions lors des réunions de travailleurs. Mais ils voulaient continuer à travailler dans les mines."

L'exposition présente aussi un documentaire de Gusztáv Hámos "1989 - Le pouvoir du journal télévisé", qui explique le rôle joué par la télévision dans ces événements historiques. A découvrir à Budapest jusqu'au 23 février 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

16e édition du Festival l'Antre du Diable en Hongrie

No Comment : la 26e édition d'Art Paris se tient au Grand Palais Ephémère

Ukraine : reportage à Selydove, où les habitants font face aux frappes russes quotidiennes