"Une baisse des impôts historique" votée en France

archives novembre 2018
archives novembre 2018 Tous droits réservés AFP vidéo
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le budget 2020 a été définitivement adopté dans un contexte social tendu en France. Il se veut une réponse aux mouvement des gilets jaunes, mais risque d'être incompris en plein crise sur la réforme des retraites.

PUBLICITÉ

Ultime vote de l'assemblée nationale après trois mois de débats parlementaires. Ce jeudi matin le parlement français a définitivement adopté le budget 2020.

Dans un dernier élan, les députés de la France insoumise ont tenté de faire voter une motion de rejet, mais en vain. Ils déplorent effectivement que cette loi de finances ne touche pas aux "cadeaux fiscaux" fait aux plus riches depuis trois ans, comme la suppression de l'impôt sur la fortune ou la mise en place de la "flat taxe" à 30 %, un système d’imposition globalement favorable aux entreprises et investisseurs.

Ce budget 2020 a pourtant pour objectif de répondre au mouvement des gilets jaunes. Ses mesures phares sont la réduction de cinq milliards d'euros de l'impôt sur le revenu pour 17 millions de foyers des deux premières tranches, et la poursuite de la suppression de la taxe d'habitation, pour 80 % des foyers fiscaux à partir de 2020 et 100 % en 2023.

Mais l'on peut s'interroger sur cette baisse d'impôt qualifiée d'historique par le gouvernement à l'aune de la réforme des retraites voulue pour enrayer un déficit du système, jusqu'ici pourtant le plus efficace en Europe pour éviter de voir les retraités basculer dans la pauvreté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Australie : les températures frôlent les 50°C, l'état d'urgence décrété

Les députés votent en commission contre une abrogation de la retraite à 64 ans

No comment : E. Macron accueilli par une nouvelle casserolade à Saintes