EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La démission du ministre de l'éducation, coup dur pour le gouvernement italien

La démission du ministre de l'éducation, coup dur pour le gouvernement italien
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lorenzo Fioramonti a annoncé son départ ce jeudi, sur les réseaux sociaux. Il met en cause l'insuffisance des crédits accordés à son ministère. Une nouvelle brèche dans une coalition gouvernementale bien fragile...

PUBLICITÉ

C'est un coup dur pour le gouvernement italien, formé il y a à peine quatre mois. Le ministre de l'éducation Lorenzo Fioramonti, du Mouvement 5 étoiles, a annoncé sur les réseaux sociaux sa démission. Il a fait part de sa décision au président du conseil lundi dernier. En cause, des crédits accordés à son ministère jugés insuffisants. De fait, les dépenses pour l'éducation ne représentent que 3, 6 % du PIB. Ce qui fait figurer l'Italie en queue de peloton des pays de l'OCDE.

Cette démission met en évidence les difficultés du Mouvement 5 étoiles. Son chef, Luigi di Maio est de plus en plus contesté en interne. Plusieurs de ses parlementaires ont déjà rejoint la Ligue de Matteo Salvini.

Ce départ est aussi une mauvaise nouvelle pour le président du Conseil Giuseppe Conte. La coalition montre des divergences persistantes sur des dossiers importants comme ceux des migrants ou de la réforme de la zone euro. Des difficultés qui pourraient profiter à la Ligue, premier parti dans les sondages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment expliquer le manque chronique de papier hygiénique dans les écoles italiennes ?

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire