DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Biodiversité en France : "Il y a le feu !"

euronews_icons_loading
Image
Image   -   Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Alerte rouge sur la préservation de la nature et de la biodiversité en France. 1.242 espèces sont menacées d’extinction dans l’hexagone. A partir de ce 1er janvier un nouvel organisme assurera la préservation et la restauration de la biodiversité dans le pays, l’Office Français de la Biodiversité (OFB).

Pour le président de la Ligue de Protection des oiseaux "un établissement dédié à la nature estune bonne chose", ce sont d'ailleurs les ONG qui en avaient appelé de leurs voeux lors du Grenelle de l'environnement de 2007, rappelle-t-il, mais les défis qui l'attendent sont de taille.

"Le défi est énorme. Effondrement de la biodiversité. Moins 30 % d’oiseaux en moins, 80 % d’insectes en moins. Est-ce que l’agence va arriver à stopper le déclin ? Non sûrement pas, et pas toute seule", explique Yves Vérilhac, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

La LPO déplore le manque de moyens en terme de personnel et de budget. Nous l'avons fait réagir ce qui apparaît comme une contradiction : l'autorisation il y a quelques mois de la chasse de certains oiseaux en voie d'extinction en France.

"Une schizophrénie française"

"_Il y a une schizophrénie française dès qu'il s'agit de faire face aux lobbies agricoles ou cynégétique, la chasse. L'Etat est schizophrène, les grand élus sont schizophrènes. On est le pays qui va accueillir le congrès mondial de l'UICN (NDLR :Union internationale pour la conservation de la nature) en juin prochain mais comment peut-on être leader alors que la France est le pays qui autorise la chasse de 64 espèces d'oiseaux, c'est le double de la moyenne des pays européens, dont une vingtaine sont inscrits sur les listes rouges de l'UICN, certains en danger au niveau mondial et on continue à les tirer en France_", s'interroge Yves Vérilhac, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

L'Office français de la Biodiversité fera peut-être évoluer les choses. L'un de ses objectifs étant de permettre une connaissance plus large et plus approfondie de la biodiversité. Contacté par euronews il n'as pas été en mesure de nous répondre.