DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Prévention routière : faire la fête... sans abuser de l'alcool

euronews_icons_loading
Prévention routière : faire la fête... sans abuser de l'alcool
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

A l'approche du réveillon de la Saint-Sylvestre, ces bénévoles de l'association Prévention routière distribuent dans le quartier des Halles à Paris des tracts pour sensibiliser les citoyens aux dangers de l'alcool au volant. Un exercice pratique est proposé avec des lunettes simulant l'effet de l'alcool sur la vision lors d'un trajet motorisé. Conclusion : de sérieux problèmes de coordination des mouvements et des mauvais réflexes.

La nuit de la Saint-Sylvestre est l'une des plus meurtrières sur les routes avec en moyenne 15 à 20 décès comptabilisés ces dernières années. Les passants rencontrés par nos bénévoles sont plutôt sensibles à la cause.

"J'ai déjà fait l'erreur une fois, que j'ai payée cher donc je ne la referai plus. J'ai eu un accident, j'ai brisé une voiture. J'aurais pu me tuer, donc je suis sensible à la question" témoigne Gabriel, un jeune Parisien. "Ma solution c'est que je ne bois pas du tout. Comme ça au moins c'est réglé, dit Kaou, qui habite en banlieue parisienne. Je suis plus le Sam. Je suis plus le raccompagnateur que le raccompagné, ça c'est sûr."

Des conseils sur l'utilisation des alcootests ne sont pas oubliés. L'association rappelle par ailleurs qu'il faut une à deux heures pour éliminer un seul verre. Et attention aux fausses bonnes idées qui circulent encore : non, boire plusieurs cafés ou manger après avoir bu ne fait pas baisser le taux d'alcoolémie.