DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Australie : les autorités appellent à évacuer avant un nouveau pic de chaleur samedi

euronews_icons_loading
Australie : les autorités appellent à évacuer avant un nouveau pic de chaleur samedi
Tous droits réservés  Evakuierungen in Australien
Taille du texte Aa Aa

Des milliers de touristes sont appelés à quitter les zones touristiques sur la côte sud-est de l'Australie avant l'arrivée d'un nouveau pic de chaleur samedi, qui va favoriser la progression des incendies.

Des files de voitures sur les routes et une attente à n'en plus finir. Sur la côte sud-est de l'Australie, ce sont des villes entières qui sont évacuées à cause des incendies qui frappent le pays depuis le mois de septembre.

Les autorités ont appelé les touristes à quitter ces zones, alors qu'une nouvelle progression des feux est annoncée pour samedi. Une journée noire avec des températures supérieures à 40°C, accompagnées de fortes rafales de vent.

"Nous avons besoin que les gens restent sur les routes principales. Restez sur les routes qui sont ouvertes, n'essayez pas d'aller inspecter des zones brûlées. Vous vous mettez en danger", a prévenu Andrew Constance, ministre des Transports de la Nouvelle-Galles du Sud.

Zones isolées

En plus de coordonner les secours et les évacuations, les autorités doivent aussi gérer les réserves de produits frais et d'essence, qui sont presque épuisées.

Les navires et avions militaires déployés doivent aussi évaluer les dégâts et secourir des personnes piégées dans les régions les plus isolées. Certains habitants se sont notamment réfugiés sur les plages pour échapper aux flammes.

"Nous ne pouvons pas contrôler la catastrophe naturelle, mais nous pouvons contrôler notre réponse", a déclaré Scott Morrison, le Premier ministre australien. "Ce que nous pouvons faire, c'est aider du mieux possible les secours qui mettent en danger leur vie. Nous pouvons le faire en faisant preuve de patience, et du calme nécessaire pour leur permettre de bien faire leur travail".

Au moins dix-huit personnes sont mortes depuis septembre dans tout le pays. Ces derniers jours ont été particulièrement meurtriers. Huit personnes sont décédées en 48h.

Plus de 1 300 maisons ont été détruites depuis le début des incendies, et ce bilan matériel devrait s'accroître, à mesure que les pompiers atteignent les zones les plus reculées.