DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’appel au calme de l’UE au Moyen-Orient

L’appel au calme de l’UE au Moyen-Orient
Tous droits réservés
Euronews
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne réitère son appel au calme et à la désescalade au Moyen-Orient. Pour les 28 les frappes iraniennes contre des bases militaires en Irak aggravent le risque de confrontation. "L'usage des armes doit cesser immédiatement pour laisser la place au dialogue", insiste la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La situation en Iran et en Irak était à l'ordre du jour de la première réunion de l'année du Collège des Commissaires. Pour le chef de la diplomatie européenne il faut concentrer les efforts sur le maintien de l'accord international sur le nucléaire iranien, conclu en 2015. "Aujourd'hui l'accord sur le nucléaire iranien est plus important que jamais car il s'agit du seul espace où nous pouvons discuter ensemble, sur une base multilatérale, avec les Russes et les Chinois", insiste Josep Borrell.

Pour certains l'Union européenne apparait comme l'interlocuteur le mieux placé pour trouver la voie qui mènera vers une diminution des tensions. L’UE "compte des missions de maintien de la paix en Irak, ensuite son rôle de médiateur aux côtés de l'ONU pourrait réduire l'influence de l'Iran dans la région afin de construire ou de reconstruire la confiance entre les Etats-Unis et l'Iran si cela devient possible à l'avenir", estime Samuel Doveri Vesterbye, chercheur au European Neighbourhood Council.

L'Otan tient le même discours. L'Alliance dit suivre de très près l'évolution de la situation et appelle à la désescalade.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.