PUBLICITÉ

Dans les Balkans, la pollution menace la santé des habitants

Dans les Balkans, la pollution menace la santé des habitants
Tous droits réservés -
Tous droits réservés -
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Skopje, Pristina, ou encore Sarajevo : ces capitales sont actuellement classées parmi les grandes villes les plus polluées par l'application de notation de la qualité de l'air AirVisual.

Usines à charbon, chauffages à charbon et à bois, circulation.... C'est un cocktail pollution menaçant pour la santé des habitants des Balkans.

PUBLICITÉ

Belgrade, Skopje, Pristina, ou encore Sarajevo : ces capitales étaient classées ce vendredi matin parmi les 20 grandes villes les plus polluéespar l'application de notation de la qualité de l'air AirVisual.

"_Cela coûte la vie à _5500 personnes chaque année en Bosnie", explique Anes Podic, président de l'association Eko-Akcija. "Chaque citoyen souffre à cause de cet air. Tout le monde souffre, sauf les politiciens. Les politiciens l'ignorent."

A Tuzla, en Bosnie-Herzégovine, l'impact de cette pollution sur le quotidien des habitants se ressent.

"Les enfants sont actuellement en vacances, mais si vous sortez dans la rue, vous ne les verrez pas. Ils sont obligés de passer leurs vacances enfermés dans les maisons."

Selon le Programme des Nations unies pour l'environnement, plus de 60% des habitants des Balkans occidentaux se chauffent avec du combustible solide

Toujours selon le PNUE, la pollution de l'air est directement responsable de jusqu'à 20% des décès prématurés dans 19 villes des Balkans occidentaux.

Selon AirVisuel, certaines grandes villes sont actuellement aussi polluées que Lahore, au Pakistan, ou New Delhi, en Inde, où le nombre d'habitants est pourtant bien plus élevé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pollution : les Serbes dénoncent l'inaction de leur gouvernement

Bosnie-Herzégovine : Milorad Dodik contre une résolution pour commémorer le génocide de Srebrenica

Le principal parti serbe au Kosovo appelle au boycott du recensement du pays