DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’avertissement de Jean-Claude Juncker

euronews_icons_loading
L’avertissement de Jean-Claude Juncker
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le Parti populaire européen (PPE) est la première force politique en Europe. En mars dernier le groupe a décidé de suspendre son allié hongrois, le Fidesz. La formation du Premier ministre Viktor Orban est sanctionnée pour ses dérives nationalistes et ses attaques contre l'ancien président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a répondu aux questions d'Euronews à ce sujet.

Euronews :

"Pendant combien de temps le Fidesz va-t-il rester membre du PPE?"

Jean-Claude Juncker :

"J'ai donné clairement mon opinion il y a plusieurs années. Soit le Fidesz est en accord avec les fondements et les principes de la démocratie chrétienne, soit le Fidesz doit être exclu. Si cette formation ne fait pas partie de la pensée traditionnelle et de l'approche du PPE il n'y a pas de place pour le Fidesz au sein du PPE. Mais je ne suis pas en charge de cette question. Plus maintenant."

Euronews :

"Est-ce que cela vous inquiète de voir le Fidesz se rapprocher de Matteo Salvini?"

Jean-Claude Juncker :

"Je ne sais pas où en sont leurs efforts, je ne suis au courant de rien concernant les liens entre Matteo Salvini et Viktor Orban. Mais Matteo Salvini est loin des fondements de la démocratie chrétienne européenne."