DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Viktor Orbán s'éloigne de la droite européenne (et vice versa)

Viktor Orbán s'éloigne de la droite européenne (et vice versa)
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre hongrois ne soutient plus Manfred Weber comme tête de liste du Parti Populaire européen (PPE).Viktor Orbán l'a annoncé ce lundi, en marge d'une rencontre à Budapest avec le vice-chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache.

M. Weber a déclaré que non seulement il n'avait pas besoin des suffrages hongrois pour devenir président de la Commission, mais aussi qu'il ne voulait pas des suffrages hongrois pour être élu et devenir président de la Commission. C'est sa décision. Nous allons donc voir quel autre candidat nous allons soutenir.
Viktor Orbán
Premier ministre hongrois

Viktor Orbán fait référence à une interview donnée par Manfred Weber en mars à une télé allemande. Le chef de file des conservateurs européens avait alors indiqué qu'il renoncerait au poste de président de la Commission européenne s'il était élu avec des voix du Fidesz, le parti de Victor Orban.

Une séparation, puis un divorce

En fait, cela fait des mois que les relations se dégradent entre Viktor Orbán et le PPE. Le parti populaire européen dénonce régulièrement les propos eurosceptiques du dirigeant hongrois, au point même de l'exclure temporairement.

\>>> La droite européenne suspend le Fidesz du dirigeant hongrois Viktor Orbán

Le divorce semble désormais consommé.

Vers une coalition des partis de la droite dure

Viktor Orbán va sans doute se tourner vers les partis souverainistes et populistes.

Il y a quelques jours, il a reçu l'Italien Matteo Salvini.

Ce lundi, il s'affichait avec l'Autrichien Heinz-Christian Strache, issu de l'extrême-droite.

Et il a indiqué vouloir aussi se rapprocher du parti polonais Droit et Justice (PiS), actuellement au pouvoir à Varsovie.

- avec agences -