EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

75 ans de la libération d'Auschwitz : front commun contre l'antisémitisme

75 ans de la libération d'Auschwitz : front commun contre l'antisémitisme
Tous droits réservés AP Photo, all rights reserved
Tous droits réservés AP Photo, all rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De nombreux dirigeants du monde sont réunis à Jérusalem pour commémorer les 75 ans de la libération d’Auschwitz. Ils entendent envoyer un message fort contre l'antisémitisme.

PUBLICITÉ

Israël affirme n'avoir jamais accueilli autant de chefs d’État et de gouvernement. Plus de 45 d'entre eux sont réunis à Jérusalem pour commémorer les 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz.

Trump représenté par son vice-président

Autour du Premier ministre israélien, les président Macron, Poutine, le roi d'Espagne, le Prince Charles, le président allemand, mais pas Donald Trump, représenté par son vice-président Mike Pence.

Pour les dirigeants israéliens, ce rassemblement est l'occasion d'envoyer un message fort contre l'antisémitisme qui progresse dans le monde :

J'espère et je prie, qu'à travers ce rassemblement, la Terre entière va voir que les dirigeants du monde sont unis dans la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et l'extrémisme.
Reuven Rivlin
président israélien

Macron rencontre Netanyahu et Abbas

Ce rassemblement est aussi l'occasion de rencontres politiques. Le président français s'est ainsi entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Nentayahu pour parler d'antisémitisme, mais aussi de l'Iran. Emmanuel Macron a également profité de son déplacement au Proche-Orient pour rencontrer le leader palestinien Mahmoud Abbas.

Plus d'un million de morts à Auschwitz

Autre rencontre, chargée de symbole, celle entre le président israélien Reuven Rivlin et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier, conscient des défis du présent.

C'est d'abord une commémoration, mais on ne doit pas oublier de parler de nos devoirs, de notre responsabilité actuelle de lutter contre l'antisémitisme, le racisme et la haine.
Frank-Walter Steinmeier
président allemand

Plus d'un million de juifs périrent à Auschwitz, exterminés par les Nazis, jusqu'à la libération du camp par l'Armée rouge en janvier 1945.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Souvenir du massacre de Babi Yar : des haut-responsables européens en déplacement en Ukraine

Liliana Segre, rescapée d'Auschwitz : "Cette haine a toujours été là"

L’interprétation de l’histoire européenne