DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Migration : Athènes appelle à la solidarité

euronews_icons_loading
Migration : Athènes appelle à la solidarité
Tous droits réservés  AP Photo/Markus Schreiber
Taille du texte Aa Aa

Alors que les îles grecques sont en première ligne des flux migratoires, du côté de la mer Egée, des manifestations ont eu lieu ces derniers jours pour dénoncer des camps de fortune au bord de l'asphyxie.

Pour le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, présent à Davos, l'Union Européenne a échoué dans ce dossier et les Etats membres doivent se montrer plus solidaires.

"L'Europe n'a pas réussi à élaborer une stratégie unifiée en matière de migration", déplore le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis,. Et je vais être très clair. Vous ne pouvez pas faire partie de l'espace Schengen, exiger de profiter de la libre circulation des personnes, et ne pas en partager les contreparties comme l'immigration. Ce n'est tout simplement pas juste".

"Cette charge est énorme", confirme le Premier ministre jordanien Omar Razzaz. "Il s'agit d' 1,3 million de réfugiés - aujourd'hui , environ 20 % des habitants de Jordanie sont des réfugiés. Le monde a soutenu la Jordanie, mais cela ne couvre même pas nos dépenses. Je comprends qu'il y ait une lassitude des donateurs lorsqu'une actualité chasse l'autre. Mais les réfugiés sont toujours là et la Jordanie respecte son engagement".

La chancelière allemande Angela Merkel doit se rendre en Turquie ce vendredi, pour évoquer ce dossier migratoire avec l'exécutif.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.