DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'ex-Roi des Belges reconnaît une fille illégitime, son quatrième enfant

euronews_icons_loading
L'ex-Roi des Belges reconnaît une fille illégitime, son quatrième enfant
Tous droits réservés  Thierry Charlier / AP
Taille du texte Aa Aa

L'ex-roi Albert est de retour, malgré lui, sur le devant de la scène en Belgique. Il a reconnu être le père biologique d'une femme aujourd'hui âgée de 51 ans, une paternité confirmée par des tests ADN, auxquels la justice l'avait soumis.

L'épilogue d'une longue bataille juridique

C'est une victoire pour Delphine Boël, née d'une liaison adultère. Elle devient officiellement le quatrième enfant de l'ex-roi des Belges et pourra, à ce titre, hériter à son décès.

"Elle a, comme les autres enfants, droit à sa part sur la réserve légale de la succession. Et le jour où elle s'ouvrira, dès lors que la Cour d'appel reconnaît qu'elle est la fille du roi Albert, car il faut encore techniquement un arrêt de la Cour d'appel pour le reconnaître, eh bien, à ce moment là, elle pourra participer à la succession, au même titre que les trois autres enfants du roi Albert", souligne Alain Berenboom, l'avocat de l'ex-Roi des Belges.

Pas d'accès au trône de Belgique

Albert II avait abdiqué en 2013 au profit de son fils Philippe, issu de son union avec la Reine Paola, comme ses frère et sœur Astrid et Laurent de Belgique.

Si Delphine Boël pourra hériter comme les autres enfants de l'ex-Roi, elle ne pourra pas revanche accéder au trône, la Constitution belge prévoyant en effet que les héritiers de la couronne doivent être légitimes, donc nés au sein du mariage.