DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Espagne, le roi Felipe, boycotté par les séparatistes, plaide l'unité

euronews_icons_loading
En Espagne, le roi Felipe, boycotté par les séparatistes, plaide l'unité
Tous droits réservés  Bernat Armangue/AP
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, la nouvelle législature a été inaugurée par le roi Felipe. Le souverain s'est rendu au parlement pour déclarer ouverte la nouvelle période parlementaire après de longs mois d'incertitude politique. Accompagné de la reine Laetizia et de leurs deux filles, il entendait plus que jamais incarner l'unité du pays. Mais ce que ne montrent pas les images officielles, c'est l'absence des élus séparatistes catalans, basques et galiciens, qui ont boycotté la séance. Une partie de la gauche radicale a aussi refusé d'applaudir le roi.

L'Espagne ne peut pas être le pays des uns contre les autres, l'Espagne doit être le pays de tous pour tous. S'entendre sur certaines questions et s'opposer sur d'autres, cela est intrinsèque à notre régime parlementaire dans lequel la diversité des idées et des opinions va de pair avec le respect de nos valeurs constitutionnelles.
Felipe VI
Roi d'Espagne

Depuis début janvier, le socialiste Pedro Sanchez fait alliance avec Podemos mais le nouveau gouvernement est minoritaire et fragile. Sanchez s'est engagé à dialoguer avec les indépendantistes au pouvoir en Catalogne, qui ont permis son investiture en s'abstenant lors du vote.