DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Judo : Agbegnenou et Nagayama enflamment le public de Paris

euronews_icons_loading
Judo : Agbegnenou et Nagayama enflamment le public de Paris
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Les fans de judo n'ont pas perdu une miette de la première journée du Grand Chelem de Paris 2020, étape très prisée de la saison du World Judo Tour.

Dans la catégorie des moins de 63 kg, le public était évidemment acquis à la cause de la quadruple championne du monde, Clarisse Agbegnenou. La judoka française a fait le spectacle pour remporter un sixième titre dans cette épreuve parisienne.

En finale, Clarisse Agbegnenou n'a laissé aucune chance à la Japonaise Nami Nabekura qui l'avait battu ici même l'an passé. La Française a parfaitement maîtrisé le duel avant de placer un contre décisif à 13 secondes de la fin du combat.

"Lorsque je suis arrivée pour le combat, le public scandait mon nom. C'était incroyable et cela m'a donné une énergie folle. Bien sûr, il y avait d'autres Français en compétition, mais grâce à ces encouragements, je me suis sentie invincible."
Clarisse AGBEGNENOU
médaillée d'or moins de 63kg

A l'issue de la première journée, le Japon est en tête du classement des médailles avec deux succès.

Soichi Hashimoto est sorti vainqueur de la finale des moins de 73 kg face au Kazakh, Zhansay Smagulov tandis que son compatriote, Ryuju Nagayama, a confirmé sa domination dans la catégorie des moins de 60 kg. Pour décrocher une nouvelle médaille d'or, ce dernier a dû s'employer face au Russe, Yago Abuladze. Nagayama a marqué deux Waza-ari : le premier sur un énorme Seoi Nage puis sur sa spéciale, un Ura Nage.

" Pour être honnête, j'ai été un peu surpris en me retrouvant au sol au début du combat. Mais, après m'être sorti de l'étreinte, j'ai réussi à remettre mon judo en place pour aller m'imposer".
Ryuju Nagayama
médaillé d'or des moins de 60 kg

Les autres résultats de cette première journée :

La catégorie des moins de 48 kg a sacré sans surprise Daria Bilodid. L'Ukrainienne a fait la différence sur un wazar-ari face à son adversaire japonaise, Wakana Koga. Bilodid remporte son deuxième titre dans le Grand Chelem de Paris.

La Kosovar, Distria Krasniqi a effectué de son côté un retour gagnant dans son ancienne catégorie des moins de 52 kg. Elle a décroché l'or en finale contre l'Italienne Giuffrida sur un wazar-ari.

Enfin, la championne du monde canadienne, Christa Deguchi, a taillé tranquillement sa route dans la catégorie des moins de 57 kg. Après avoir décroché facilement sa place en finale, elle s'est débarrassée de la Mongole, Sumiya Dorjsuren sur un Waza-ari.