EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Tuerie en Thaïlande : le tueur abattu par la police

Tuerie en Thaïlande : le tueur abattu par la police
Tous droits réservés AP Photo/Wason WanichakornWason Wanichakorn
Tous droits réservés AP Photo/Wason Wanichakorn
Par euronews avec AFP-AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'assaillant, un militaire, s'était retranché dans un centre-commercial après avoir dévalisé un arsenal et tué 26 personnes.

PUBLICITÉ

Il a résisté toute la nuit. Le militaire thaïlandais à l'origine d'un massacre samedi dans un centre commercial a été abattu par la police lors d’une opération qui a mobilisé plusieurs centaines d’hommes. Les motivations du tueur seraient liées à un conflit autour de la "vente d'une maison", selon les autorités. Ces motivations restent cependant à préciser.

"Nous avons mis fin à cet acte criminel. Nous sommes en train de rassembler des preuves pour qu’une enquête soit ouverte et que justice soit faite",a expliqué le Lieutenant Colonel Poonsap Prasertsak lors d'un point presse.

Le tireur, un officier subalterne de l'armée, avait relayé son massacre sur son compte Facebook. La tuerie avait commencé samedi en fin d'après-midi dans la ville de Korat, dans la province de Nakhon Ratchasima, sur une base militaire. L’homme y abat trois personnes, vole des armes d’assaut et un véhicule avant de prendre la direction du centre-ville. Il s’introduit alors dans un centre commercial, ouvre le feu au hasard sur les clients et provoque un carnage. Il faudra des heures avant que les forces de l'ordre lancent l’assaut et libèrent des dizaines de clients paniqués et choqués.

"Au début, personne ne s’est mis à courir. C’est quand on l’a vu entrer dans le centre commercial que tout le monde à paniqué. Des gens se sont écroulés. Tout le monde courait et se poussait pour essayer de s’enfuir et de sauver sa peau", raconte une témoin.

Les secouristes rapportent un véritable bain de sang. Le bilan officiel fait état de 26 morts et 57 blessés, dont un policier tué au cours du raid.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Thaïlande : dix mille moines prient pour les victimes de la tuerie de Nakhon Ratchasima

No Comment : un éléphant, ça trompe énormément - les rares éléphanteaux jumeaux en Thaïlande !

La Thaïlande ouvre la voie au mariage homosexuel