DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Réforme des retraites : 140 personnalités réclament un référendum

euronews_icons_loading
Capture d'écran
Capture d'écran   -   Tous droits réservés  L'Humanité / 10 février 2020
Taille du texte Aa Aa

Des responsables associatifs et politiques de gauche, comédiens et réalisateurs, sociologues, syndicalistes et avocats lancent lundi une pétition réclamant un référendum sur le retrait de la réforme des retraites, pour "résoudre" le "problème démocratique majeur" qu'elle pose selon eux.

Les plus de 140 signataires déplorent dans leur texte, publié dans le quotidien L'Humanité, qu'à l'Assemblée nationale, où la réforme est examinée en commission, "tout est organisé pour contourner le débat devant la représentation nationale et inciter les parlementaires à voter à l'aveugle, avec le recours programmé à pas moins de 29 ordonnances".

Le "niveau de défiance" à l'égard de cette réforme, avec "plus de deux mois de mobilisation" et "une majorité de Français qui demandent toujours le retrait", "pose un problème démocratique majeur", ajoutent les signataires, dont le secrétaire national d'EELV Julien Bayou, le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le premier secrétaire du PS Olivier Faure, le réalisateur Bertrand Tavernier ou encore l'historien et démographe Emmanuel Todd.

"A ce stade, seule une consultation populaire permettrait de le résoudre", estiment-ils: "un référendum sur le retrait du projet gouvernemental doit être organisé pour que le peuple ait le dernier mot".

La commission spéciale sur les retraites à l'Assemblée est depuis une semaine le théâtre d'un bras de fer permanent entre députés Insoumis et majorité, au risque de s'arrêter au milieu du gué sans avoir balayé l'ensemble de la réforme.

Le groupe présidé par Jean-Luc Mélenchon a déposé quelque 19 000 amendements au projet de loi. Une stratégie assumée par le leader de la formation politique, visant à retarder le plus possible l'adoption de la réforme. Ce matin, le rapporteur de la commission spéciale sur les retraites, le député LREM Nicolas Turquois, dénonçait la stratégie d'enlisement parlementaire menée par la France insoumise.

Parmi les autres signataires de la pétition, le vice-président de l'Association des maires de France André Laignel, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel, le porte-parole de Droit au logement Jean-Baptiste Eyraud, les comédiens Bruno Gaccio et Corinne Masiero, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, la porte-parole d'Attac Aurélie Trouvé ou encore le représentant des travailleurs au conseil d'administration de l'Organisation internationale du Travail Bernard Thibault.

-Avec AFP-