PUBLICITÉ

En Espagne, rester à son poste ou badger pour fumer, il faudra choisir

En Espagne, rester à son poste ou badger pour fumer, il faudra choisir
Tous droits réservés Mark Lennihan/AP
Tous droits réservés Mark Lennihan/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice a donné raison à une entreprise qui décomptait les sorties café-cigarette du temps de travail.

PUBLICITÉ

La pause café-cigarette, un rituel peut-être appelé à disparaître dans les entreprises espagnoles. La Haute Cour nationale a en effet donné raison à une entreprise qui décompte le temps de sortie des employés. La société pétrolière Galp avait profité d'une nouvelle réglementation rendant obligatoire l'enregistrement du temps de travail pour faire passer cette mesure. Contestée par les syndicats, elle a été jugée conforme par la justice.

Selon l'inspectrice du travail Ana Eroreca, cela ne veut pas dire pour autant que la pratique sera généralisée.

« Le calcul des heures de travail effectif ne se fait pas seulement sur les horaires de début et les horaires de fin, assure-t-elle. Nous devons aussi comptabiliser ces pauses. Est-ce qu'elles peuvent être considérées comme du temps de travail effectif ? Eh bien, cela dépendra de la négociation collective ou du contrat. »

À chaque entreprise, donc, de décider. Rester à son poste ou badger pour fumer, il y a tout de même fort à parier que les salariés espagnols devront bientôt choisir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pont effondré à Baltimore aux États-Unis : un couloir de navigation a été ouvert

Une nouvelle vie pour les mégots de cigarettes grâce au recyclage

Les accidents du travail, une hécatombe invisible en France