DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Féminicides au Mexique : "Ceux qui disent nous aimer sont les mêmes que ceux qui nous tuent"

euronews_icons_loading
Une femme tient une bannière arborant une image d'Ingrid Escamilla, une jeune femme tuée par son compagnon. Mexico, manifestation contre les féminicides, 14 février 2020.
Une femme tient une bannière arborant une image d'Ingrid Escamilla, une jeune femme tuée par son compagnon. Mexico, manifestation contre les féminicides, 14 février 2020.   -   Tous droits réservés  Photo AP / Ginnette Riquelme   -   GINNETTE RIQUELME
Taille du texte Aa Aa

Des femmes en colère, révoltées ont manifesté dans les rues de Mexico, ce vendredi, pour dénoncer les féminicides de plus en plus nombreux dans leur pays. L'année dernière, le Mexique en a enregistré plus d'un millier, selon des chiffres officiels que beaucoup estiment en dessous de la réalité.

"Le jour de la St Valentin, on célèbre normalement l'amour, mais au Mexique on ne peut pas, car les gens qui disent nous aimer sont les mêmes que ceux qui nous tuent. En public ou en privé, nous ne sommes en sécurité nulle part. Ceux qui nous tuent, ce sont ceux qui dorment à côté de nous. Nos partenaires, nos maris, nos petits amis. Il s'agit presque toujours de quelqu'un qui est proche de nous", dit une manifestante.

Le week-end dernier, le meurtre d'Ingrid Escamilla, 25 ans, tuée sauvagement par son compagnon a provoqué une vague de dégoût et d'indignation dans tout le pays. Les Mexicaines exigent que leur président, Andres Manuel Lopez Obrador, prenne ses responsabilités pour lutter contre ce fléau.