DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Iles britanniques, Suède, Belgique, France, la tempête Dennis n'a épargné personne

euronews_icons_loading
Iles britanniques, Suède, Belgique, France, la tempête Dennis n'a épargné personne
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Des vents violents et une mer déchaînée n’ont pas découragé certains Irlandais qui n’ont pas hésité à se jeter à l’eau malgré les avertissements répétés des gardes- côtes. La tempête Dennis a balayé les îles britanniques ce week-end. Au moins trois personnes auraient trouvé la mort. À certains endroits, il est tombé l'équivalent de deux à trois semaines de pluies en 24h.

"Il n’y avait pas une goutte d’eau ici il y a quinze jours, et là, deux tempêtes d’affilées, deux week-end de suite. L’eau est vraiment montée, jusqu’à trois mètres par endroit" , explique un agriculteur dont le champ a été inondé.

Un record a été établi en Angleterre avec le "plus grand nombre d'avertissements en cours contre les inondations jamais enregistrés". Une alerte rouge a même été émise dans le sud du Pays de Galles en raison des fortes pluies liées à Dennis. Une première pour les habitants depuis décembre 2015.

"La nuit dernière, un garde est venu frapper à notre porte et nous a demandé de bouger nos voitures. Nous les avons déplacées et très rapidement, l’eau s’est mise à monter jusque dans la maison", dit l'une d'eux.

La Suède a également été touchée. Des alertes aux vents violents ont été émises, notamment dans une grande partie du sud du pays.

La tempête Dennis n'a pas épargné la Belgique, causant des dommages aux quatre coins du pays. Les pompiers ont procédé à de très nombreuses interventions.

Enfin en France, dimanche soir, environ 45 000 étaient toujours privés d’électricité. Des chutes d’arbres sur les voies ont par ailleurs retardé des trains. Des rafales de vent atteignant près de 130km/h ont été enregistrées par endroits, emportant, avec elles une impressionnante mousse d'écume. L'épisode pluvieux touche à sa fin. La vigilance orange pour "vents violents", concernant quatre départements bretons ainsi que la Manche et le Calvados, a été levée par Météo-France.