Inde : les femmes militaires enfin autorisées à accéder aux postes de commandement

Inde : les femmes militaires enfin autorisées à accéder aux postes de commandement
Tous droits réservés AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour Suprême a ordonné au gouvernement indien d'octroyer des postes de commandement permanents aux femmes, au même titre que les hommes.

PUBLICITÉ

Elles affichent le sourire de la victoire. C'est une décision historique qui a été prise en faveur des femmes au sein de l'armée.

La Cour Suprême a ordonné au gouvernement fédéral indien d'octroyer des postes de commandement permanents aux femmes, au même titre que les hommes.

Un tournant pour l'Inde. La justice a estimé que les arguments du gouvernement, opposé à cette idée, étaient fondés sur des stéréotypes de genre.

Concrètement, les femmes pourront désormais travailler sans limitation de temps dans des unités de soutien aux combats telles que l'éducation, le droit ou la logistique.

"C'est très très important parce que ces femmes officiers constituent la crème de la crème en ce qui concerne les capacités humaines, les capacités intellectuels, la force physique. Elles ont démontré leur puissance et d'ailleurs si elles ne l'avaient pas fait, elles n'auraient pas été acceptées par l'armée en premier lieu", explique Meenakshi Lekhi, avocate.

"Et après avoir fait leurs preuves, non pas une fois mais à plusieurs reprises, ce refus de progression était quelque chose qui était fondamentalement inégal", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement avait justifié son refus d'intégrer des femmes à des postes de commandement en assurant que "l'armée n'était pas prête" en raison des "normes sociales". Prête ou pas, l'armée devra maintenant s'y faire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Inde, les quatre auteurs d'un viol collectif ont été exécutés

La Russie souhaite lutter contre le terrorisme et le trafic de drogues en Asie avec les talibans

Moscou et La Havane vont enquêter ensemble sur le recrutement de jeunes Cubains dans l'armée russe