DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le patron de Facebook à Bruxelles

euronews_icons_loading
La Commissaire européenne Vera Jourova et le patron de Facebook Mark Zuckerberg
La Commissaire européenne Vera Jourova et le patron de Facebook Mark Zuckerberg   -   Tous droits réservés  Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved   -   Francisco Seco
Taille du texte Aa Aa

Quelques photos attestent de la venue du patron de Facebook à Bruxelles. Toutefois elles ne suffisent pas à calmer la frustration de la presse qui n'a pas pu interroger Mark Zuckerberg sur le contenu de son déplacement. Face aux critiques le porte-parole de la Commission européenne, Eric Mamer, souligne que "c'est une décision des deux parties d'organiser ou non une séance avec les médias".

Mark Zuckerberg doit rencontrer les commissaires en charge du Numérique, du Marché intérieur et de la Transparence. Soit trois des portefeuilles les plus influents de la Commission européenne. Pendant le week-end lors de la conférence sur la sécurité à Munich, le patron de Facebook a évoqué comment son entreprise pouvait accepter davantage de régulation des Etats. Il est aussi revenu sur les efforts déployés par sa société pour lutter contre les ingérences extérieures lors d'élections nationales.

Ces rencontres se déroulent deux jours avant la présentation mercredi par la Commission de sa stratégie sur l'intelligence artificielle. "Cette visite montre l'importance de ces stratégies (numériques) mais aussi comment le patron de Facebook a manqué à ses responsabilités par le passé", explique Fanny Hidvegi, responsable des politiques européennes pour Access Now. Les autorités souhaitent aussi obtenir auprès des géants du web comme Facebook, Apple ou Google davantage de transparence concernant leurs algorithmes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.