DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tout un secteur dépendant de la PAC

euronews_icons_loading
Tout un secteur dépendant de la PAC
Tous droits réservés  AP   -   Christophe Ena
Taille du texte Aa Aa

La Politique agricole commune, la PAC, est un des piliers de la construction européenne. Elle demeure toujours la plus grande part du budget européen puisqu'elle représente actuellement près de 40% de l'enveloppe totale. Mais cette fraction ne cesse de diminuer. Guillaume Fastré a repris en 2012 une exploitation près de Namur en Belgique. Sans les aides européennes il craint tout simplement pour la poursuite de son activité. "Si on veut faire un calcul très simple : pas d'aide, pas de salaire", résume-t-il.

Au-delà de la question des bénéfices, c'est tout un modèle de production qui serait remis en cause par une baisse de la PAC. Avec 290 bovins et près de 4 800 poulets, Guillaume Fastré dirige une exploitation familiale qui ne peut pas survivre sans le soutien européen. "La ferme à taille humaine risque de disparaître sans les aides aujourd'hui ", avertit l’exploitant. Pour Guillaume Fastré, c'est la diversité du modèle agricole européen qui dépend de la PAC. Agriculteurs et producteurs sont aussi en première ligne pour réaliser les objectifs environnementaux de l'Union.

Les producteurs sont aussi tributaires de leur matériel, souvent très coûteux. "On peut travailler avec du vieux matériel. Peut-être on peut prolonger la durée de vie, d'un an, deux ans, trois ans du matériel, mais à un moment donné il ne faut pas que tout le matériel tombe en panne au même moment ", précise Guillaume Fastré. Ce constat n’est pas propre à la situation belge. Il se répète dans d'autres Etats membres. Un quart des emplois agricoles ont disparu depuis 2005.