EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attentat raciste de Hanau : l'émotion reste forte en Allemagne

Attentat raciste de Hanau : l'émotion reste forte en Allemagne
Tous droits réservés Nicolas Armer/dpa via AP
Tous droits réservés Nicolas Armer/dpa via AP
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche à Hanau pour honorer la mémoire des victimes.

PUBLICITÉ

Ils étaient plusieurs milliers ce dimanche, à Hanau, en Allemagne, à être venus rendre hommage aux victimes de l'attentat raciste de mercredi dernier. L'attaque, au cours de laquelle neuf personnes ont été tuées, a profondément marqué le pays.

L'extrême-droite est depuis la cible de critiques. Le parti Alternative pour l'Allemagne, connu pour son discours anti-migrants, est accusé d'avoir jeté de l'huile sur le feu.

"L'AfD n'a pas inventé l'extrémisme de droite, la xénophobie et le racisme. Mais ce parti les a repris et les a renforcés chaque jour. Et il diffuse cette idée au cœur de la société, et il façonne la construction de nos jeunes", expliqueMehmet Gurcan Daimaguler, avocat.

Mettre à l'honneur les victimes, plutôt que de parler de l'auteur de l'attaque, c'était l'objectif de cette fondation qui lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Elle a décidé de publier sur les réseaux sociaux les noms des victimes de l'attaque, avec cet appel : "Say their names" ("Dites leurs noms").

Les visages des personnes tuées ont été diffusés, tandis que les noms ont également aussi écrits au milieu des bougies et des fleurs déposées à Hanau, près de la scène de l'attaque.

D'autres rassemblements se sont déroulés dans d'autres villes d'Allemagne ce dimanche. L'heure est à la colère dans le pays, qui a connu trois attaques liées à l'extrême-droite en moins d'un an.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël : un mort et un blessé dans une attaque au couteau dans un centre commercial

Les policiers français et espagnols en exercice d'attaque terroriste avant les JO

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat