DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la vibrante Milan est soumise à des mesures exceptionnelles

euronews_icons_loading
Coronavirus : la vibrante Milan est soumise à des mesures exceptionnelles
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Milan vit des moments inédits. L'épidémie de Covid-19 n'est qu'à une heure de route, mais la capitale financière de l'Italie n'est plus la même.

Des rues vides, des magasins fermés et beaucoup d'angoisse. Les habitants font le plein au supermarché.

Les Milanais cherchent désespérément des masques de protection qui se sont arrachés, et sont introuvables.

"On essaye de ne pas y penser, en espérant que ce sera bientôt fini, dit un passant, mais d'un autre côté, on commence à paniquer en entendant d'autres personnes, des amis et des parents en parler. On ne sait pas trop comment faire face à cela".

Les pharmaciens ont été parmi les plus exposés à l'angoisse ambiante, ces dernières heures. Il leur a été également conseillé de porter des masques et de parler aux clients en gardant une distance.

"C'est très exigeant et nous ne voulons pas montrer que nous sommes fatigués, explique une pharmacienne, il est difficile de continuer à dire que nous sommes à court de masques. Nous devons rester professionnels et donner les bons conseils à tous nos clients".

Dans ce taxi, notre chauffeur tente de se protéger : "Nous aérons la voiture, nous avons ici du désinfectant pour les mains, nous désinfectons le véhicule en nettoyant toutes les surfaces que les gens ont touchées et c'est reparti"

La vie nocturne dans la ville la plus animée et la plus dynamique d'Italie s'est éteinte. Les mesures de précaution ont ciblé ce que les Milanais aiment le plus : leur vie sociale.

"Les cinémas, les théâtres et les musées ont fermé et le resteront pendant au moins 7 jours, explique notre correspondante Giorgia Orlandi. Nous sommes dans le quartier de Navigli, le coeur de la vie nocturne milanaise. Ici, tous les bars sont fermés à partir de 18 heures et, comme vous pouvez le voir, c'est le désert. Des mesures qui vont aider à contenir le virus disent les autorités mais qui pourrait accroître la psychose et peser sur l'économie".