DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des supporters italiens à Lyon : le coronavirus n'a pas empêché la tenue du match OL-Juventus

euronews_icons_loading
Des supporters italiens à Lyon : le coronavirus n'a pas empêché la tenue du match OL-Juventus
Tous droits réservés  .
Taille du texte Aa Aa

Une rencontre de la Ligue des champions de football était au centre du débat ce mercredi soir : celle entre l'Olympique lyonnais et la Juventus de Turin. Non pas parce que Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont finalement perdu ce match 1-0 dans la soirée, mais parce que quelque 3.000 supporters de la Juve ont fait le déplacement à Lyon, alors que l'Italie est confrontée à l'épidémie de coronavirus. Les autorités ont décidé de maintenir la rencontre et de laisser rentrer les tifosis, la région de Turin n'ayant recensé jusqu'ici que peu de cas.

"Le coronavirus, c'est juste une grippe comme les autres. J'habite à Vercelli. Tout va bien là bas, il y quelques restrictions, mais il n'y a pas de problème'', dit ce fan de la Juve.

"En Italie, le niveau d’alerte est important, et c'est une bonne chose. Il ne faut pas sous-estimer le coronavirus. Le gouvernement a pris les bonnes décisions", dit cet autre supporter italien.

La maire de Décines, où situe le stade de l'Olympique lyonnais, s'était opposée à la venue des supporters italiens, au nom du principe de précaution. Elle ne comprend pas la décision des autorités

"Je trouve que c'est irresponsable et incohérent puisque le Premier ministre nous envoie une lettre en nous disant clairement : 'nous préconisons aux personnes venant de Chine, de Corée du Sud, de Singapour, de Lombardie et de Vénétie en Italie, de réduire leurs contacts sociaux, si ce n'est pas indispensable, et de porter un masque anti-projection'. Et le ministre de la Santé autorise le déplacement des supporters. Il y a deux poids deux mesures. Où est le principe de précaution ?", s'interroge Laurenca Fautra.

Andy Robini, euronews : Alors que de nombreux fans se concentraient sur les aspects sportifs de cette rencontre, d'autres étaient plus préoccupés par le risque potentiel de propagation du coronavirus, de nombreux supporteurs ayant envahi les rues de Lyon. A travers l'Europe, plusieurs rencontres sportives ont été reportées, d'autres se déroulent à huis clos, mais pour ce match, le feu vert a été donné. Et pour les habitants de Lyon, les questions restent sans réponse.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.