DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Maria Sharapova dit "goodbye" au tennis

euronews_icons_loading
Mario Sharapova après on titre à Roland Garros le 9 juin 2012
Mario Sharapova après on titre à Roland Garros le 9 juin 2012   -   Tous droits réservés  AP Photo/Bernat Armangue, File   -   Bernat Armangue
Taille du texte Aa Aa

"Tennis, je te dis adieu".

C'est en ces termes que Maria Sharapova a annoncé sa retraite sportive, mercredi sur ses réseaux sociaux. Après 15 ans passés sur les cours, la Russe décide de mettre fin à son calvaire qui dure depuis maintenant plusieurs années. Souffrant de problèmes de dos, elle n'avait pu jouer que deux matchs officiels cette saison, pour deux défaites. Sa dernière victoire en compétition remonte au 13 août. A Cincinnati, elle avait battu l'Américaine Alison Riske 6-3, 7-6.

On retiendra d'elle, sa brillante carrière. Elle est devenue, en 2012, la 10e joueuse à remporter les quatre tournois du Grand Chelem en simple (Wimbledon en 2004, l'US Open en 2006, l'Open d'Australie en 2008 et Roland-Garros en 2012 et 2014). Maria Sharapova a aussi décroché une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Au total, l'ancienne numéro un mondial totalise 645 victoires pour seulement 171 défaites, ce qui fait d'elle la meilleure joueuse russe de tennis de l'histoire.

On retiendra également son côté sombre. Contrôlée positive au meldonium en janvier 2016, elle avait été suspendue pendant 15 mois par le Tribunal arbitral du sport. La joueuse n'avait jamais caché sa consommation de ce médicament qu'elle utilisait pour prévenir le diabète.

Maria Sharapova pourra se consacrer à plein temps à sa marque de confiserie, lancée en 2014 : Sugarpova. La femme d'affaire, elle, ne prend pas sa retraite.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.