EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les écoles italiennes mettent en place des cours en ligne

Les écoles italiennes mettent en place des cours en ligne
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités italiennes ont fermé les écoles et universités jusqu'au 15 mars, afin de limiter les risques de propagation du coronavirus. Des plateformes digitales permettent aux élèves de suivre les cours depuis chez eux.

PUBLICITÉ

En Italie, la fermeture des écoles et universités ne rime pas forcément avec le mot « vacance ».

Dans la région de Ligurie, dans le nord-est du pays, la lutte contre le Covid 19 est vue comme une opportunité de développer des méthodes d'apprentissage virtuelles.

Le corps enseignant teste donc de nouvelles plateformes digitales, pour aider les 1600 apprenants de la région à étudier depuis chez eux.

Parmi ces logiciels, certains permettent aux professeurs de partager leur écran afin d'illustrer leurs cours par des cartes, des graphiques ou des photos. 

Tout est mis en oeuvre pour que les élèves ne soient pas importunés par la fermeture des établissements. 

Si certains apprécient le temps passé à la maison d'autres regrettent la dimension sociale de l'école, d'autant que la situation devrait durer jusqu'au 15 mars.  

« J’aime apprendre de cette manière. C’est très innovant mais le fait d’être en classe, avec mes camarades me manque. » se confie une élève

« Quand nous disons que nous sommes là pour vous, nous voulons créer un sens de la communauté autour de l’école mais aussi des familles » déclare un jeune garçon_. _

Jeudi, les autorités italiennes ont étendu la période de fermeture des établissements scolaires sur tout le territoire. 

Antonio Fini, directeur du "Comprehensive Institute" de Sarzana est encourageant et recommande les méthodes de e-learning, déjà pratiquées dans son établissement avant le virus.

Le prolongement de ces fermetures aidera de plus en plus de professeurs à utiliser et intégrer ces nouvelles méthodes qui ont fait leurs preuves. 

« Tout le monde était d’accord pour faire quelque chose. Nous ne pouvions pas laisser tous ces enfants chez eux sans rien faire pendant 3 semaines, cela nous a poussé à agir. »

De nombreuses familles ont réussi à s’adapter. C'est le cas de celle de l'entrepreneure Giovanna Allegretti. Mère de deux enfants, elle manque cependant de moyens pour prendre soin de son fils autiste. 

Depuis la fermeture, aucun personnel de l’école ne se préoccupe de son enfant handicapé, elle espère pouvoir obtenir un soutien du gouvernement

« Une aide supplémentaire est nécessaire pour bénéficier de professeurs spécialisés pour mon fils. Sans cela, n__ous devrons prendre soin de notre enfant nous-mêmes et en tant qu’entrepreneure, un soutien financier me permettrait de rester à la maison avec ma famille. »

Cet exemple met en lumière la problématique de l’équipement informatif dans les écoles. Les établissements ne sont pas tous aménagés pour offrir les mêmes alternatives aux enfants handicapés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : la fièvre monte dans les hôpitaux du sud de l'Italie

Coronavirus : l'Italie passe la barre des 100 morts ; écoles et universités fermées jusqu'au 15 mars

Coronavirus ou non, l'Italie ne renonce pas aux baisers