DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Egalité femmes-hommes : les entreprises françaises se classent en tête, en Europe

euronews_icons_loading
Une employée de l'entreprise Jeans 1083, une fabrique de jeans en coton bio 'made in France' à Romans-sur-Isère, le 17 décembre 2018
Une employée de l'entreprise Jeans 1083, une fabrique de jeans en coton bio 'made in France' à Romans-sur-Isère, le 17 décembre 2018   -   Tous droits réservés  JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

C'est une nouvelle qui tombe à pic pour un gouvernement qui fait de l'égalité femmes-hommes une priorité.

La France arrive première sur l'égalité entre les sexes au travail en Europe. La palme revient aux entreprises du CAC 40. Un classement, réalisé par le cabinet Equileap dans 255 grandes entreprises européennes. L'étude prend en compte les écarts de salaires, les postes occupés ou encore les congés maternité et paternité. La France, avec 52 points sur 100, se classe devant la Suède, l’Espagne , l’Allemagne et l’Italie.

La France est en tête mais sa note dépasse à peine la moyenne. Pour Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, il reste des progrès à faire : "Je pense que la pire erreur serait de ce dire que ce classement est formidable, que nous avons réussi tout ce que nous avions à faire sur ce sujet, que la France est un pays totalement égalitaire."

Plus de quotas ... pour plus d'égalité?

Plus en détail, voici les places occupées par les femmes dans les entreprises. Elles ne représente que 17% des cadres 25% des cadres dirigeants mais 44% des membres des conseils d'administration. Une part importante liée à un quota imposé par une loi de 2011. D'après le cabinet chargé de l'étude, c'est pour ça que la France arrive en tête. Alors, instaurer un pourcentage de femmes dans les entreprises est-ce la solution ?

"Moi je pense que c'est une bonne chose d'avoir des quotas. Ces chiffres là nous prouvent encore une fois que quand il n'y a pas de quota, il n'y a pas de parité. On nous dit que seule la compétence compte. Mais quand seule la compétence compte, ça veut dire qu'on donne le poste à un homme.", détaille Marlène Schiappa.

Dans son plan de lutte contre ces inégalités, elle veut intégrer de nouveaux quotas de femmes dans d'autres instances comme les comités de direction.