DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Alors que le coronavirus progresse toujours, l'Italie ne se désunit pas

euronews_icons_loading
Alors que le coronavirus progresse toujours, l'Italie ne se désunit pas
Tous droits réservés  Alessandra Tarantino/AP
Taille du texte Aa Aa

Alors que la contagion continue sa progression dans le pays, les hôpitaux italiens ouvrent de nouveaux services d'urgence pour faire face à la crise.

Nombreux sont ceux qui, comme celui de Brescia, ont été débordés et ont dû utiliser des tentes pour faire face au manque de lits en soins intensifs.

Le confinement total imposé aux Italiens et les mesures barrières de la vie quotidienne restent des outils essentiels dans la lutte contre l'épidémie. Et il est désormais prouvé que cela fonctionne : des recherches menées à Oxford montrent que le premier confinement, imposé à la province de Lodi début février, a pu ralentir la propagation, bien plus qu'à Bergame, mise sous cloche un mois plus tard.

Alors que la barre des 2 000 morts a été franchie la nuit dernière, les italiens restent soudés à l'image de ce message d'encouragement du capitaine du Diamond Princess, Gennaro Arma, juste avant sa mise en quarantaine :

"Nous savons que le pays traverse une période difficile. Mais je suis convaincu que, un peu comme pour nous sur le navire, si nous restons ensemble, avec un esprit de sacrifice et de bonne volonté, et si nous suivons les instructions données, ce moment passera et tout ira bien."

L'"esprit de sacrifice et de bonne volonté" invoqué par le capitaine Arma n'habite visiblement pas tous les Italiens. Depuis le début de la crise, la police multiplie les saisies _ plusieurs centaines de milliers de masques contrefaits - et a déjà fermé plusieurs pharmacies qui les distribuaient.