PUBLICITÉ

Londres : pandémie et conflit social, des personnels de ménage non-payés

Londres : pandémie et conflit social, des personnels de ménage non-payés
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les hôpitaux britanniques face à la menace d'une grève des personnels de ménage : tous ne sons pas payés, ils sont prêts à aller jusqu'à un arrêt de travail si le conflit n'est pas résolu.

PUBLICITÉ

Face à des conditions de travail difficiles et des salaires modestes les personnels de ménage pourraient venir à manquer dans les hôpitaux britanniques.

Helen O'Connor est une responsable du syndicat GMB : "Les hôpitaux sont en crise, ceux qui nettoient et toutes les petites mains font absolument partie intégrante des hôpitaux. Si vous ne pouvez pas assurer les repas, l'hygiène et la logistique dans un hôpital, c'est dangereux pour les patients. Aujourd’hui nous apprenons qu'ils ne disposent pas de vêtements de protection appropriés face à cette pandémie."

En pleine crise sanitaire, l'un des principaux hôpitaux de Londres est au centre d'un conflit salarial.

Les personnels en charge du nettoyage de l'hôpital Lewisham affirment qu'ISS, le sous-traitant qui les emploie et qui est mandaté par les pouvoirs publiques, ne remplit pas correctement ses obligations salariales.

Joint au téléphone par Euronews, un des salariés d'ISS assure qu'en dépit de l'épidémie du coronavirus une grève aura lieu si le conflit n'est pas résolu.

Personnel de nettoyage salarié d'ISS, Londres : "S'ils ne paient pas, j'irai pointer et j'irai voir mon superviseur, je lui dirai que si les gens n'ont pas leur argent demain et bien, désolé, mais on ne viendra pas parce que c'est injuste."

De son côté, ISS assure respecter énormément ses personnels, qui sont un rouage essentiel dans une crise sanitaire, qu'un petit nombre fait face à des problèmes de paiement et que ces problèmes vont être résolus.

A ce jour le bilan de l'épidémie de coronavirus au Royaume-Uni dépasse les 420 morts et 8.000 cas de contaminations.

Les autorités ont ordonné la fermeture de tous les commerces non-essentiels et imposé depuis mardi un confinement généralisé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : le prince Charles testé positif, la reine Elizabeth II en "bonne santé"

Coronavirus : les Britanniques confinés eux aussi

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet